Vos droits lorsque vous louez chez l’habitant

Si vous avez choisi ce type d’hébergement qu’est la chambre chez l’habitant, vous allez en retirer de nombreux bienfaits. En effet, loger chez l’habitant reste le seul vrai moyen pour vous immerger complètement dans la culture d’un pays. Au contact direct avec des locaux, vous voyez comment ils vivent, de quelles façons ils pensent, vous comprenez mieux leurs traditions, etc. Bref, une chambre chez l’habitant est la plus indiquée si la rencontre avec la population est désormais votre objectif pour vos prochaines vacances à l’étranger.

Le loyer

C’est sûr que louer une chambre à l’hôtel n’est guère propice à des rencontres. Un autre avantage en faveur de ce mode d’hébergement, c’est le tarif appliqué. Que ce soit chez nous en France, ou aussi loin que l’Inde ou d’autres pays du monde, le prix de la location chez l’habitant reste toujours plus accessible et de loin meilleur marché que l’hôtel. Le loyer peut être de 80 % moins cher, c’est énorme ! Donc, si vous souhaitez réduire un tant soit peu vos dépenses vacances, optez pour ce genre de logement. Est-il question de droits lorsque vous louez chez l’habitant ?

Vos droits et ceux du propriétaire

En principe, vous avez le droit de faire une utilisation normale de la chambre que vous louez. Qu’est-ce que cela implique ? Que vous avez le droit de recevoir chez vous, dans le cas où vous avez des connaissances dans le coin ou si vous vous êtes fait des amis durant votre séjour. Mais veillez sur cette règle : vous ne pouvez pas loger quelqu’un d’autre dans votre chambre sans l’accord du propriétaire. Même si c’est votre meilleur ami qui est venu vous rejoindre depuis l’autre bout de la planète ou même votre conjoint qui a pu se libérer de son travail et souhaite séjourner là avec vous. Vous devez absolument en référer à votre hôte et demander son accord qu’il donnera certainement moyennant un paiement supplémentaire sans doute. Autre point à noter : vous n’avez pas le droit d’y amener un animal de compagnie que vous venez d’adopter, le propriétaire seul a le droit de décider de son sort. Toutefois, votre hôte ne peut pas entrer dans votre chambre sans y être invité. Cette intimité fait partie de vos droits fondamentaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *